Oncidium

Autre genre important, les Oncidium. Fort de plusieurs centaines d’espèces réparties en Amérique centrale et du Sud, ce genre est caractérisé par des fleurs dont le labelle présente une bosse ou tumeur (ongkos en grec, qui a donné oncologue en français). Il a récemment été remanié et plusieurs espèces se sont retrouvées dans des genres voisins (Psychopsis, Rossioglossum, Tolumnia, Osmoglossum, Psygmorchis, …).

Ici aussi, la variabilité est de mise, bien qu’un évident air de famille permette de les situer rapidement. Chez les Oncidium, le pseudobulbe ne présente pas beaucoup de variantes, il a une forme ovoïde typique, le plus souvent aplati avec des bractées basales et des feuilles (une, deux ou plus rarement trois) au sommet. Les feuilles sont le plus souvent fines, mais certaines espèces d’Amérique centrale ont des feuilles charnues pour pouvoir résister à de longues périodes plus sèches (O. splendidum par ex.). La hampe florale apparaît généralement à la base, mais parfois aussi au sommet du pseudobulbe. Les fleurs sont souvent petites, mais leur faible taille est souvent compensée par leur grand nombre. Plusieurs espèces ont tellement de fleurs que leur hampe florale fleurie ressemble à un essaim d’abeilles. Quelques rares espèces présentent une hampe florale dont les fleurs s’épanouissent, fanent, puis sont aussitôt remplacées par la suivante, chose qui peut durer pendant des mois, voire plus ! Chez ces espèces (Psychopsis papilio, kramerianum, versteegianum, etc.), il ne faudra donc pas couper la hampe florale après la chute de la fleur… ce qui n’est généralement pas le cas des autres espèces ! Les couleurs dominantes sont le jaune et le brun avec des incursions de rose, de vert, d’orange, …

Bon nombre de ces espèces sont délicatement parfumées (O. ornithorhynchum par ex.). Essentiellement épiphytes, certains Oncidium croissent également sur des rochers, mais ces espèces sont peu nombreuses. A l’instar des genres vus précédemment, les Oncidium vivent dans des climats, des altitudes, des biotopes forts variés, ce qui entraîne une variabilité des conditions culturales à leur appliquer.



Réagir


CAPTCHA