Encyclia

Les Encyclia ont été séparés des Epidendrum en raison de leurs gros pseudobulbes, souvent ovoïdes. Plusieurs espèces sont bien connues des amateurs, dont Enc. cochleata, Enc. cordigera (syn. Enc. atropurpurea), Enc. alata, Enc. phoeniceum, Enc. vitellina, Enc. garciana, Enc. mariae, Enc. citrina, etc. La plupart sont faciles à cultiver et les deux premières de la liste sont considérées comme des orchidées du débutant et les deux dernières poussent la tête en bas. Ce genre a été largement hybridé avec les autres du groupe.


Poussant dans une large gamme de températures, les Encyclia réclament également beaucoup de lumière, et le soleil ne fait pas peur à beaucoup d'espèces. Les besoins hydriques (= arrosages) sont identiques à ceux des Epidendrum et des Cattleya : beaucoup d'eau en croissance. Plusieurs espèces nécessitent une période de repos, parfois absolu même, de quelques jours à plusieurs semaines. Ici aussi, il faudra bien se renseigner sur les conditions de culture exactes pour chaque espèce. Plusieurs espèces sont agréablement parfumées. La plupart sont épiphytes, mais on connaît un certain nombre de terrestres et/ou de lithophytes. La couleur des fleurs couvre pratiquement tout le spectre visible, hormis peut-être le bleu et ses variations. La taille des fleurs est également assez variable, mais en moyenne 4 à 6 cm de diamètre.

Le rempotage ne pose pas de problèmes à ces espèces faciles. Ces espèces apprécient grandement un séjour à l'extérieur à la bonne saison.
Enfin, sachez que, depuis quelques années, la plupart des Encyclia ont été transférés dans le genre Prosthechea. Mais les catalogues renseignent encore souvent leur ancien nom.



Réagir


CAPTCHA