Calanthe

Les Calanthe constituent un vaste genre avec des espèces réparties sur tous les continents, sauf l'Europe. Mais si certaines espèces sont typiquement tropicales, d'autres croissent à la limite des neiges. Ainsi, plusieurs espèces de Calanthe du Japon, de la Chine, d'Inde, des Corées ou l'espèce américaine, sont ± rustiques chez nous et quelques-unes fleurissent d'ailleurs quelques jardins de nos connaissances !!!


Les Calanthe peuvent encore être divisées en deux groupes supplémentaires, les persistantes et les caduques. Les persistantes (qui se retrouvent autant chez les tropicales que les tempérées), ne connaissent pratiquement pas de période de repos, on doit donc leur maintenir un minimum d'humidité toute l'année. Les caduques (des tempérées essentiellement) peuvent être tenues au sec en hiver, mais au printemps, elles apprécient beaucoup d'humidité. Elles renferment la majorité des espèces rustiques chez nous.
Les fleurs sont produites sur une hampe florale apparaissant au cœur de la nouvelle pousse, pendant son développement ou après. Elles s'épanouissent successivement et la floraison peut ainsi durer plusieurs semaines.

 

La couleur varie du bleu au jaune, en passant par le blanc, le brun, le vert, le rouge, le rose, … Certaines sont parfumées mais pas forcément très agréablement. Tout comme le genre précédent, il est possible de les hybrider avec les Phaius (X Phaiocalanthe).


Les espèces tempérées réputées rustiques peuvent naturellement être cultivées au jardin toute l'année (Cal. sieboldii, Cal. tricarinata, Cal. discolor, Cal. alpina, …), ou en pot protégé du gel fort (jusqu'à -5 à -8°C) en hiver. Les autres (notamment Cal. triplicata, Cal. sylvatica, …) bénéficieront d'un estivage à mi-ombre et dans un endroit abrité. Les plantes en pot seront rempotées sans problème particulier.



Réagir


CAPTCHA