Catasetum

Le groupe des Catasétinées comprend les genres Catasetum, Cycnoches, Mormodes, … Il s'agit d'un groupe d'environ 200 espèces originaires du Mexique à l'Argentine. Elles présentent des similitudes frappantes, notamment en ce qui concerne leur port et leur croissance. En effet, toutes ont de gros pseudobulbes fusiformes (= en forme de fusée), feuillés, couverts des anciennes gaines des feuilles des années précédentes, généralement érigés, et à la base desquels ou sur lesquels apparaît la hampe florale. Les feuilles sont généralement caduques et la plante passe l'hiver au sec, à la lumière et au frais. Autre particularité commune aux trois genres, les fleurs mâles et les fleurs sont généralement portées par des hampes séparées. Les Catasétinées ont besoin de beaucoup d'engrais en croissance.

 

Les Catasetum poussent du sud du Mexique au Nord de l'Argentine. Les pseudobulbes fusiformes portent entre huit et douze feuilles caduques. Les hampes florales, érigées ou pendantes, se développent à la base des pseudobulbes. Les fleurs mâles et femelles sont normalement séparées, mais il arrive que des fleurs des deux sexes se retrouvent sur la même hampe. Les plantes poussant dans un endroit chaud donneront des fleurs femelles, et celles poussant dans un lieu plus frais donneront des fleurs mâles. De plus, les Catasetum sont connus pour leur méthode particulière de pollinisation : les fleurs mâles ont la capacité de projeter leurs pollinies. Le résultat, dans la nature, est naturellement assez aléatoire, mais dans une collection, la fécondation est nettement plus facile ! Les fleurs prennent des formes très bizarres et, par le passé, on a longtemps pris les fleurs mâles et les fleurs femelles d'une même espèce pour des espèces différentes, d'où une confusion incroyable dans les noms… qui persiste encore aujourd'hui !!!


La plupart des espèces apprécient une ambiance tempérée chaude à chaude en été, mais en hiver, un endroit très lumineux, mais au sec et au frais, leur sera réservé. A cette époque, en effet, les feuilles sont tombées et la plante est en repos relatif. Il faut cependant de temps en temps arroser pour éviter une flétrissure trop importante du pseudobulbe. Au printemps, lorsque la nouvelle pousse se développe, il faut attendre l'apparition des nouvelles racines avant de reprendre les arrosages réguliers.


On profitera de la période de repos pour rempoter ces plantes. Contrairement à beaucoup d'autres orchidées qui ont besoin d'un minimum de 3 à 4 pseudobulbes pour fleurir après une division, les Catasetum peuvent se contenter d'un seul ! Enfin, sachez que certains amateurs dépotent carrément leurs Catasétinées en hiver et les stockent au frais jusqu'au démarrage de la nouvelle pousse et/ou de la hampe florale !



Réagir


CAPTCHA